Axe (1) : Microenvironnement tumoral et régulation immunitaire
Coordonné par N. Gervois

Cet axe vise à analyser les sous-populations de cellules immunitaires infiltrant les tumeurs en termes de phénotype, spécificité et régulation. Dans ce domaine une sous-population particulière de lymphocytes T double positifs CD4+CD8+ a été caractérisée par l’équipe, initialement dans le cancer du sein, puis dans le cancer colorectal et le mélanome. Leur rôle « helper » de la réponse T anti-tumorale vient d’être mis en évidence, passant par l’expression sur ces cellules du CD40L (Parrot et al., 2016). Par ailleurs, et ce plus particulièrement dans le cancer colorectal, nous nous intéressons aux lymphocytes T CD8 restreints par la molécule non classique HLA-E, dont nous avons déjà démontré l’importance dans le domaine de la transplantation (Bossard et al., 2012) et de TCR αβ (Allard et al., 2012). Dans ce cancer, le rôle immunomodulateur de l’inflammasome des cellules tumorales sur les cellules immunitaires infiltrantes est également abordé. Enfin, un nouveau projet est développé, concernant l’information épigénétique contenue dans les exosomes du microenvironnement tumoral et son impact sur les réponses immunes.