Projets de recherche

Les lymphocytes T, qui sont un sous-type de globules blancs, jouent un rôle central dans l’immunité à médiation cellulaire. Ils se distinguent des autres lymphocytes, tels que les cellules B et les cellules tueuses naturelles (NK), par l’expression d’un récepteur de cellules T (TCR) exprimé à la surface cellulaire. L’équipe 1 travaille depuis des décennies sur l’immunobiologie des lymphocytes T humains qui expriment un TCR αβ ou γδ. L’équipe était composée de trois sous-groupes qui ont abordé des questions complémentaires concernant l’immunobiologie des lymphocytes T humains et leur exploitation immunothérapeutique contre les infections et les cancers. Conformément aux observations récentes de l’équipe et à son expertise unique qui a été récemment renforcée par de nouveaux membres et cliniciens, nos objectifs communs sont de poursuivre d’un point de vue fondamental l’analyse de la spécificité et de la fonction des sous-groupes de lymphocytes T humains (αβ/γδ T et NK) et l’impact d’interleukines sélectionnées, telles que l’IL-15, dans des contextes physiopathologiques. Du point de vue préclinique et clinique, les travaux de recherche portent sur: (i) les moyens d’optimiser les immunothérapies ciblant les sous-groupes lymphoïdes humains (par exemple, le développement de modèles orthotopiques in vivo); (ii) l’analyse des réponses alloréactives aux lymphocytes T induites au cours de la transplantation d’allogreffes, en relation avec l’état clinique et les résultats d’allogreffe chez les patients; (iii) la conception de nouveaux outils in vitro pour des approches de criblage à moyen débit des réactions induites par des anticorps thérapeutiques à médiation cellulaire lymphoïde; (iv) la biologie de l’IL-15 et ses applications thérapeutiques.

Les différentes thématiques de notre équipe s’organisent en 5 axes dirigés par des chercheurs confirmés:

Biologie et fonctions des lymphocytes T humains non conventionnels γδ

Responsable: Emmanuel Scotet

 

Sélection et réactivité des cellules iNKT humaines/Développement d’anticorps monoclonaux humains

Responsable : Xavier Saulquin

 

Sélection et modifications fonctionnelles des  lymphocytes T pour l’immunothérapie

Responsable: Henri Vié

 

Biologie de l’ IL-15 et applications thérapeutiques

Responsable: Erwan Mortier

 

Optimisation de la reconstitution immunitaire après greffe de cellules souches hématopoïétiques humaines

Responsable: Christelle Retière

 

Dernières publications de l’équipe:

– Jarry U*, Chauvin C*, Joalland N, Léger A, Minault S, Robard M, Bonneville M, Oliver L, Vallette FM, Vié H, Pecqueur C, Scotet E.Stereotaxic administrations of allogeneic human Vγ9Vδ2 T cells efficiently control the development of human glioblastoma brain tumors. Oncoimmunology. (2016)
http://www.hal.inserm.fr/inserm-01342603

– Pauline Rettman, Catherine Willem, Gaëlle David, Raphaëlle Riou, Nolwenn Legrand, Julie Esbelin, Anne Cesbron, David Senitzer, Katia Gagne, Christelle Retière. New insights on the natural killer cell repertoire from a thorough analysis of cord blood cells. Journal of leukocyte biology. (2016)

– Hesnard L, Legoux F, Gautreau L, Moyon M, Baron O, Devilder MC, Bonneville M, Saulquin X. 2016. Role of the MHC restriction during maturation of antigen-specific human T cells in the thymus. Eur J Immunol. (2016)

– Peigné CM, Léger A, Gesnel MC, Konczack F, Olive D, Bonneville M, Breathnach R, Scotet E. The juxtamembrane domain of butyrophilin BTN3A1 controls phosphoantigen-mediated activation of human Vγ9Vδ2 T cells. J Immunol. (2017)

– Ouisse LH, Gautreau-Rolland L, Devilder MC, Osborn M, Moyon M, Visentin J, Halary F, Bruggemann M, Buelow R, Anegon I, Saulquin X. Antigen-specific single B cell sorting and expression-cloning from immunoglobulin humanized rats: a rapid and versatile method for the generation of high affinity and discriminative human monoclonal antibodies. BMC Biotechnol. (2017)
http://www.hal.inserm.fr/inserm-01444749

Equipe 1

Contact

  • Emmanuel Scotet
  • Centre de Recherche en Cancérologie et Immunologie Nantes-Angers
  • Institut de Recherche en Santé de l'Université de Nantes - 8 quai Moncousu - BP 70721 - 44007 Nantes cedex 1
  • 02 28 08 02 23
  • emmanuel.scotet@inserm.fr